Interzum 2021: la meilleure plateforme pour créer des entreprises de manière efficace et sûre

Les salons sont des outils essentiels pour le retour à la normale de l'économie : entretien avec Thomas Rosolia, PDG de Koelnmesse Italia

interview de Thomas Rosolia, PDG de Koelnmesse Italie

Partager sur les réseaux sociaux

Les foires commerciales ont sans aucun doute été parmi les activités qui ont le plus souffert de l'urgence du Covid-19 : il suffit de dire qu'à ce jour, les foires de tous les différents secteurs ont été annulées et reportées à l'année prochaine.  C'est précisément ce "manque" qui augmente la volonté de participer et l'intérêt pour les foires qui auront lieu l'année prochaine.
L'Interzum 2021, prévu à Cologne du 4 au 7 mai 2021, a toujours été la plus importante plate-forme internationale pour l'industrie de l'ameublement, des matériaux et des idées. La prochaine édition sera organisée de manière encore plus fonctionnelle, grâce au tout nouveau pavillon "1plus", qui permettra de réorganiser les différentes zones thématiques et de répondre aux demandes des entreprises exposantes qui souhaitent plus d'espace. Tout cela en garantissant une sécurité maximale pour les exposants et les visiteurs grâce à des protocoles très précis. Nous en discutons avec Thomas Rosolia, PDG de Koelnmesse Italia, la branche italienne de la foire de Cologne.


La situation déterminée par Covid-19 a suscité l'utilisation de nouvelles méthodes de communication, notamment via le web. Quelles répercussions aura-t-elle sur l'organisation future des foires commerciales ?


"Je suis convaincu, heureusement comme beaucoup d'autres, que les foires commerciales sont indispensables pour ramener l'économie à la normale aussi rapidement et durablement que possible. Il s'agit de véritables plateformes d'entreprises qui ont toujours été l'un des principaux points de convergence de toute activité économique. Les événements internationaux importants tels que l'interzum joueront toujours un rôle décisif pour montrer les solutions et les tendances de l'industrie pour de nouvelles applications, pour développer de nouvelles possibilités et ainsi assurer le succès d'une entreprise. La production, la logistique, les ventes et la communication vont changer et la connexion "en ligne" des acteurs, la création de nouvelles affaires grâce au réseau sera plus importante que jamais, surtout en cette saison de réactivation des relations économiques. Il est essentiel que, comme c'est le cas actuellement, tous les acteurs du marché se préparent activement à ce moment.
C'est aussi le moment de regarder l'avenir avec un optimisme prudent mais motivé : nous travaillons dur pour toutes nos expositions et en ce qui concerne interzum, nous sommes sûrs que cette grande exposition de fournitures, d'éléments, d'idées pour la production de meubles continuera sur sa lancée. Nous sommes à un peu moins d'un an de la prochaine édition, qui débutera le 4 mai 2021, et nous disposons d'excellentes données sur les adhésions : à ce jour, plus de 70% des exposants, malgré la poursuite de cette saison d'incertitude, ont déjà confirmé leur présence. Données extrêmement importantes pour la participation italienne : à ce jour, nous avons des demandes pour une superficie de 20 000 mètres carrés, contre 18 000 pour l'édition 2019 à la même date. L'Interzum 2021 sera organisé d'une nouvelle manière, en pouvant compter sur les espaces du tout nouveau pavillon "1plus" qui nous permettra de réorganiser les différentes zones thématiques de manière plus efficace, en donnant plus de mètres carrés aux nombreuses entreprises qui les demandent depuis longtemps. Au premier plan, toutes les procédures pour assurer la sécurité maximale des exposants et des visiteurs, avec des protocoles très précis qui réglementeront les entrées, l'accès aux différents services et le séjour de chacun dans le parc des expositions, grâce aussi à un système avancé de "guides numériques" qui permettront aux opérateurs de tirer le meilleur parti de leur temps à la foire".


Prévoyez-vous des changements substantiels dans l'organisation de la prochaine édition en fonction de l'évolution de l'urgence ?


"Comme je vous le disais, nous définissons et préparons toute une série de mesures pour une sécurité et une hygiène adéquates, en maintenant toujours un haut niveau d'engagement pour un concept de "foire fonctionnelle". Et le fait de disposer de plus d'espace, comme je l'ai mentionné, nous permettra de modifier la disposition générale : la possibilité d'intégrer le hall 10.1 dans la section "Textile & Mashinery", par exemple, nous a permis de créer une sorte de "fil-rouge", un parcours thématique qui, du hall 9, traverse le hall 10.1 pour atteindre les étages 1 et 2 du hall 11, créant en fait un itinéraire pour visiter tous les espaces occupés par les exposants de ce segment, de la production de matelas à la transformation des tissus et des matériaux. Bientôt, ces visites guidées seront également créées dans le segment "Matériaux & Nature", de sorte que les halls 6, 4.2, 5.2 et 1plus soient organiquement liés. Ce sont des projets qui ont convaincu nombre de nos exposants d'être et de se sentir encore plus impliqués dans le prochain interzum, et qui nous ont également permis d'attirer à Cologne des acteurs mondiaux qui ne faisaient pas partie de nos exposants auparavant".


Pensez-vous que la foire virtuelle aura un avenir ?


"Les foires ont toujours été un lieu de rencontre pour les gens et leur mission ne peut jamais être niée ni renversée. C'est pourquoi notre objectif est toujours d'offrir à nos clients, qu'ils soient exposants ou visiteurs, les meilleures plates-formes possibles où chaque entreprise peut développer ses activités de manière efficace, sûre et rentable.
Cela ne signifie pas que l'énorme développement des outils informatiques, des logiciels, des systèmes de relations, des moyens intelligents de visualiser et de partager des images, des données, des informations et des espaces virtuels est un défi sur lequel nous avons depuis longtemps consacré des ressources importantes. Aujourd'hui, nous pouvons dire que le processus de numérisation entamé il y a des années nous permet d'offrir de nouvelles expériences et de nouveaux services à nos partenaires : je pense à "ambista", la plate-forme pour le monde du meuble qui implique les fabricants, les détaillants, les fournisseurs et les décorateurs d'intérieur.
La poursuite de l'ouverture et de l'expansion de nos expositions dans le monde numérique est l'un des objectifs stratégiques pour les années à venir. Je pourrais mentionner l'expérience de la gamescom, la grande exposition consacrée au monde des jeux vidéo et du divertissement dont la prochaine édition, en août de cette année, se tiendra sous une forme entièrement numérique.
Le défi consiste à intégrer de la meilleure manière et de manière intelligente la nature du "produit équitable" - c'est-à-dire le contact direct et personnel - avec des outils et des modes numériques qui non seulement amplifient les résultats, mais permettent à tous les opérateurs concernés d'opérer en toute tranquillité".


TAGS


Partager sur les réseaux sociaux

Articles connexes