Quincaillerie pour meubles, tissus d'ameublement, cuisine, revêtements et systèmes d'ameublement.

Nouvelles sur les produits, les entreprises, les technologies et les salons pour la production et la commercialisation de quincaillerie pour meubles, d'accessoires pour meubles et de produits semi-finis pour meubles.
Filière bois-ameublement : l’exportation de meubles révèle une évolution positive même au premier semestre 2022
La chaîne d'approvisionnement en meubles en bois a également enregistré une tendance positive au premier semestre 2022, bien que les premiers signes d'un ralentissement aient commencé à apparaître : cela résulte des dernières enquêtes préparées par le Centre d'étude FederlegnoArredo sur un échantillon représentatif d'entreprises (Monitor) .

Globalement, l'évolution des ventes du secteur de l'ameublement en bois par rapport au premier semestre 2021 a été de + 22,2 %, soit un cumul de + 26,7 % des ventes italiennes et de + 16,3 % des exportations. Au cours du trimestre janvier-mars 2022, les ventes ont dépassé celles du trimestre correspondant 2021 de 24,5% en valeur, avec + 27,2% du marché italien et + 21% du marché étranger.

 

Moins de dynamisme des exportations

Le moindre dynamisme des exportations se reflète surtout sur les résultats du macro-système ameublement et luminaire qui enregistre au premier semestre une hausse de ses revenus de 15,5%, un chiffre positif mais inférieur à celui du secteur de l'ameublement bois en avec une tendance plus dynamique pour l'Italie (+ 18,3 %), sans doute tirée par les primes à la construction, par rapport à l'étranger (+ 13,1 %).

Les données de l'Istat confirment également un moindre dynamisme des exportations qui pour le secteur de l'ameublement en bois marque un + 18,4 % en janv-juin 2022 sur jan-juin 2021, contre + 21,3 % en jan-mars 2022 sur janvier-mars 2021 et + 16 % en avril-juin, perdant ainsi 5 points de pourcentage. Dans le macrosystème de l'ameublement, on constate que le dynamisme amorcé au premier trimestre 2022 (+ 20,5 %) se ralentit (+ 16,7 %).

 

Des données positives ou dues à des hausses de prix ?

Le scénario politique national et international rend très complexe tout type de prévision : malgré toutes les incertitudes dues au contexte économique et géopolitique, le sentiment général est qu'il y a un ralentissement progressif par rapport à 2021 qui permet encore au secteur de maintenir un résultat positif même en 2022 et avec des valeurs supérieures à celles d'avant Covid.

Commentant ces données, Claudio Feltrin, président de FederlegnoArredo, note "qu'il faudra comprendre à quel point ces résultats sont positifs ou ne cachent pas les augmentations de prix que les entreprises ont été contraintes d'appliquer ces derniers mois en raison des augmentations continues de l'énergie et matériaux. Qu'il suffise de dire que l'indice Istat des prix à la production de l'industrie montre clairement que l'augmentation des prix du bois, en particulier pour les panneaux, est de 31 % au cours des trois premiers mois de 2022 par rapport à 2019, et, même si dans une mesure moins marquée, pour mobilier (+ 11 %) et éclairage (+ 4 %). Seuls les budgets définiront la véritable substance de la bonne marche de 2022 que les chiffres semblent actuellement consacrer. Si en 2021 la croissance enregistrée était de 80 à 85% de type quantitatif et le reste dû aux augmentations, pour 2022 je crains que nous devions inverser le rapport. La prudence est donc de mise, notamment face à l’inflation et à la perte de pouvoir d’achat des familles. Les changements de scénario sont trop rapides et le risque de s’arrêter en attendant de comprendre comment la situation va évoluer est réel".
 

Exportations de meubles : flux par Région

Aussi les dernières données sur l'exportation de mobilier des Régions, traitées par le Centre d’Etudes FLA sur les données Istat et portant sur la période janvier-juin 2022, témoignent d'un ralentissement en cours ; le secteur de l'ameublement en général représente le test décisif en termes d'exportations pour l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement en meubles en bois.

La Lombardie (environ 1,7 milliard d'euros en valeur) ralentit: au semestre janvier-juin 2022 sur 2021, elle a enregistré un + 18,7%. En analysant les deux trimestres, on passe d'une croissance janvier-mars de 24,1% sur 2021 à 14,3% en avril-juin, donc avec une perte d'environ 10 points de pourcentage.

La France (+ 16,9 % sur jan-juin 2021), les États-Unis (+ 31,3 % sur jan-juin 2021), l'Allemagne (+ 16,6 % sur jan-juin 2021) et la Chine (+ 14,1 % sur jan-juin 2021) sont les premières destinations du meuble lombard mais c'est l'Espagne, parmi les pays de l'UE, qui enregistre la croissance la plus importante (+31,5% sur jan-juin 2021).

La Vénétie, en contre-tendance, (1.6 milliardes d’euro) est à la deuxième place et marque un +15,5% dans le semestre janvier-juin 2022 sur le 2021, grâce à un second trimestre plus dynamique (+16,2%), meilleur par rapport au trimestre janvier-mars qui avait enregistré un +14,8%.

Dans ce cas également, la France (+ 8,8 % le 21 janvier-juin) et l'Allemagne (+ 29,3 % le 21 janvier-juin) sont les principales destinations des exportations de la région de Vénétie ; parmi les provinces, Trévise est la première, également au niveau national, pour la valeur des exportations de meubles (1 milliard d'euros ; + 11,3 % de croissance au janv.-juin 21) en particulier vers la France (+ 7,9 % au janv.-juin 21), l'Allemagne (+ 19,6 % le 21 janvier-juin) et Royaume-Uni (+ 25,4 % le 21 janvier-juin).

Friuli-Venezia Giulia suit avec 1,1 milliard d'euros et une croissance de 27,2% au semestre 2022, lorsque le premier trimestre a enregistré un + 28,5%, tandis que le deuxième trimestre a chuté à + 26,1%, avec une légère baisse de 1,4%.



Sur la photo, le stand Poliform au Salone del Mobile Milano 2022. Ph Alessandro Russotti